Home-page-PIERRO.jpg
Manger un œuf en chocolat

2016

2015

Brin de muguet dans un pot en verre
Femme avec appareil photo dans un appartement

2014

Femme avec appareil photo dans un appartement
Femme avec appareil photo dans un appartement

Historique de 2014 à 2016

Avril 2016, après plus d’un an et demi d’hospitalisation, Pierre est toujours très entouré.

Octobre 2016 : Les parents de Pierre sont allés à Liège rencontrer le professeur Laureys grand spécialiste du COMA (Auteur du best seller Un si brillant cerveau)

En janvier 2015, il n’a plus sa trachéotomie, est levé dans son fauteuil 2h par jour. Il recommence à boire et à s’alimenter.

Fin février 2015, Pierre arrive à jouer avec un crayon, écrire son prénom et même répondre aux blagues et tirer la langue...Il dit bonjour et fait signe avec sa main s’il est d’accord ou non. Il fait également des doigts d’honneur : il n’a pas perdu son sens de l’humour.

Mi mars 2015, Pierre quitte le service de réanimation pour le service de rééducation. Un nouveau mode de prise en charge médicale est adopté sans tenir compte des précédentes améliorations de Pierre. Le choix de cette démarche est incompréhensible pour les parents de Pierre qui vivent mal ce retour en arrière (réalimentation par sonde, arrêt des levers au fauteuil, …).

 

Début avril 2015, Pierre a l’autorisation de rentrer le samedi après-midi chez lui, il retrouve le sourire et est heureux. Il a des séances de kiné à domicile par des amis. Le neurofeedBack qui avait été débuté en réanimation se poursuit une fois par semaine.

A partir de mai 2015, Pierre passe tous les week-ends chez lui.

Pendant des mois, les problèmes de communication avec l’équipe médicale s’accumulent. Pierre n’est pas assez stimulé et n’évolue plus. Progressivement, il devient agressif et injurieux parfois violent envers lui même. Les parents de Pierre demandent un second avis à l'Hôpital Raymond Point Carré de Garches où il restera 3 semaines.

Parallèlement, ses parents préparent le retour à domicile de Pierre. Ils entreprennent des travaux d’aménagements et acquièrent un véhicule adapté au fauteuil de Pierre.

 

 

Le dimanche 21 septembre 2014 au matin, ses parents reçoivent un appel du consulat...Pierre et son amie Claire ont été victime d’un accident de la route.. Pierre est dans un coma profond, Claire est décédée. Ses parents décident aussitôt de se rendre en Inde.

Sur place, les premiers constats sont amers : la prise en charge en soins intensifs est en décalage avec son état (retard de diagnostic, hygiène déplorable, absence de traitements adaptés, ...). S’ajoute un long combat pour le rapatriement en France.

Le lundi 13 octobre 2014, Pierre est admis au CHU de Nantes en réanimation : scanners, radios et multiples prélèvements afin de s’assurer des diagnostics et détecter les infections. Il a des escarres au niveau sacré et du talon. Il a des fractures multiples (rate, bassin, bras gauche, jambe droite, maxillaire entre autres) et est porteur d’un germe résistant et est donc contraint de rester en réanimation avec des procédures strictes pour aller le voir.

 

Le 16 octobre 2014, l’IRM cérébrale révèle de nombreuses lésions. Les médecins annoncent que si Pierre se réveille, il aura d’importantes séquelles. Un choc pour tous : ses parents, sa famille, ses amis… Pierre ne sera jamais comme avant…

 

Début novembre 2014, un mois et demi après l’accident, Pierre respire enfin seul. Sa jambe droite nécessite une greffe. Au courant du mois il subira une gastrostomie afin d’être alimenté en direct. Tous les jours des membres de la famille ou ses amis viennent le voir, en plus de ses parents toujours présents, les visites sont limitées à 4 personnes.

Le 24 décembre 2014 Pierre sort du Coma. Il commence à bouger sa main droite.